Combattre les pucerons sur vos plantes !

Si comme moi, vos plantes préférées se font attaquer par des hordes sauvages de pucerons (verts ou noirs), et que votre balcon est recouvert de la substance collante sécrétée par ces insectes, cet article est fait pour vous.

En effet, depuis quelques semaines, de nombreux pucerons verts ont envahis mes bambous en pot. En fait, ils en sont littéralement recouverts. Il suffit de passer trop prêt des bambous, et voilà votre bras recouverts de pucerons. En plus, ils sécrètent une substance collante, appelée miellat. Elle vient recouvrir le sol du balcon, et alors bonjour les pieds qui collent. Cerise sur le gâteau, cette substance attire les fourmis. Double peine …

Après avoir moi-même écumé de nombreuses pages Internet à ce sujet, j’ai trouvé la solution “miracle”. En effet, je voulais rester respectueux de l’environnement. Si la première solution qui vous vient à l’esprit est “je vais éradiquer ces sales bestioles avec une bombe de pschiiiittt”, respirez un grand coup. Il existe une solution beaucoup moins polluante, naturelle, autant efficace, à moindre coût, et surtout plus agréable au bout de quelques semaines … Je n’ai rien oublié ? 🙂

La solution : LES LARVES DE COCCINELLE

Sur la toile, elles sont vendues environ 15€ la cinquantaine. Au meilleur prix, frais de port non compris. Allez faire un tour dans votre jardinerie. Pour ma part, j’ai trouvé des boîtes de 80 larves pour 10,5€ ! (chez Botanic).

ATTENTION : avant toute intervention, veuillez à supprimer les fourmis présentent (solution Bio, merci)

Voilà comment ça se présente. La boîte à conserver au frais, contient des genres de “pop-corn” avec pleins de minuscules larves. Tout est expliqué sur l’emballage. Vous déposez sur la plante envahie ces “pop-corn” et le reste des larves sera délicatement posé à l’aide d’un pinceau directement sur les zones infestées.

Ces petites larves sont effectivement hyper voraces. A peine déposée sur la plante, elles se jettent sur le premier puceron qu’elles croisent. Et c’est parti pour le festin !

04 05

Ces larves deviennent alors vos amies. Vous verrez, un fort lien d’amitié de lie entre vous et elles 🙂 Chaque jour, petit tour vers les bambous pour voir si ces futures coccinelles continuent de faire correctement leur travail.

Au départ, elle ne font que quelques millimètres de long (2 max). En quatre jours, elles ont déjà triplé de volume. Elles mesurent un demi centimètre. A droite sur la photo.

 

06

 

Alors pour information, ça à l’air de fonctionner cette solution “écolo”.  Ouf. J’attends avec impatience ma future invasion de coccinelles. Bah oui, les larves ne resteront pas des larves …
[maj] Après quelques jours de plus les larves ont encore grossi et sont plus véloces. De vraies gloutonnes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *