Pourquoi j’ai quitté Facebook …

Il y a un an quasiment jour pour jour je me posais la question de savoir si je restais sur le tentaculaire Facebook ou si je lui disais bye bye … Comme quoi, Mark Zuckerberg a compris ce qui fait de nous des intoxiqués de son réseau 😀

En vérité,  LES questions étaient les suivantes : est-ce vraiment utile de déballer ma vie privée, professionnelle, à tous mes “amis” connectés à ce même réseau ? Est-ce que je veux avoir des relations plus authentiques avec les gens ou est-ce que je préfère ne rien avoir à raconter lorsque je retrouve ces mêmes gens autour d’un verre ? Toutes ces questions ont fait que si le pas a été difficile à franchir, j’ai quand même resisté un an. Et bien au bout du compte j’y suis parvenu ! Figurez-vous que c’est réel soulagement au final.

 

Quelles sont les raisons qui ont fait que j’ai eu du mal à me sevrer ?

Tout simplement parce que sur Facebook, j’ai aussi de vrais amis. Certains de ces amis n’habitent pas forcément proche de moi. La conséquence qui en découle est que cela resserre la distance nous séparant. On a la sensation d’être moins éloignés, physiquement, mais également psychiquement. Mais c’est là le côté vicieux de la chose. C’est qu’en publiant à tord et à travers ou à outrance, ces mêmes amis n’ont plus besoin de rien vous demander. Ils n’ont plus besoin de prendre de vos nouvelles puisque l’information est diffusée par vous-même !

Quelles sont les raisons qui ont fait que je suis parti de ce réseau communautaire vicieux ?

La première raison : le temps perdu sur ce réseau. Et cela, personne ne peut dire le contraire. Avec nos téléphones, les ordinateurs au travail et j’en oublie, on a accès à Facebook partout. Du matin au soir, aux toilettes, partout !! C’est LA raison évidente pour moi. Eviter de passer des dizaines de minutes par jour. Je n’ose pas faire une moyenne quotidienne mais cela doit être impressionnant. En définitive, je préfère passer plus de temps à penser pourquoi pas, que de pianoter sur mon iPhone pour voir quelle blague a publié untel, quel selfie a publié tel autre … Fini le temps où à peine réveillé, le reflexe est de prendre son iPhone pour voir les “nouveautés” sur son compte.

La seconde, j’ai parlais plus haut, c’est que vous n’avez plus rien à dire aux vrais amis. Oui, c’est de votre faute en réalité ! 🙂 Je veux retrouver une authenticité dans les relations. Je préfère avoir moins de nouvelles, mais qu’elles soient plus vraies, plus excitantes.

La troisième raison : les fantômes. Souvent juste des connaissances ou collègues de boulot. Ils ne publient rien, ne like jamais rien. Pourtant, quand vous faites le ménage dans les contacts devenus inutiles inexistants pour vous, une nouvelle demande d’ami apparait … Mais mec, si je t’ai viré de mon réseau, c’est pas pour que tu redemandes en ami !! Surtout si tu n’interagis jamais avec moi !

Une raison supplémentaire est que Facebook devient “propriétaire” en quelques sortes de tout ce que vous y publiez. Et ces précieuses données sont revendues, même si ce n’est pas écrit noir sur blanc.  Vous n’avez remarqué que bizarrement les publicités sont ciblées quand vous surfez sur la toile ? Et bien moi, je ne veux pas que l’on m’impose ces publicités et que l’on utilise mes statuts à des fins commerciales.

Bref, comme dirait l’autre de Canal+, j’ai quitté Facebook.

 

Petit tuto en images pour se libérer de Facebook

Tout d’abord, si vous êtes nostalgique, récupérez le zip de toutes vos publications. Il suffit d’entrer les mots clés “fermer compte” dans l’aide de votre page Facebook, en haut à droite. Ensuite il faut cliquer sur “Comment supprimer définitivement mon compte ?”

supp FB

Et là, dans la réponse, vous avez un lien pour télécharger une copie de vos données. Quelques cliques plus tard et après deux courriels reçus, vous arrivez sur une page comme celle-ci.

download FB

Sécurité oblige (Facebook fait nous rire), vous pourrez télécharger le résumé de VOTRE vie virtuelle après avoir entrer à nouveau votre mot de passe. Et voici dix années de Facebook représentées par 30 Mo de données. Le tout fourni dans un simple fichier zip. Juste pour informations, les vidéos sont représentées par une photo  uniquement …

Enfin libéré, je vous dis à bientôt sur ischamber.fr 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *